La chapelle de la Sainte-Trinité

La chapelle de la Sainte-Trinité à La Farlède

 

La chapelle construite directement sur le rocher est tournée vers le levant (orientée). Érigée avec de petites pierres rectangulaires, elle possède une nef romane à deux travées séparée par un arc doubleau. L’abside est semi-circulaire ou en cul de four. On y entre par une porte en plein cintre, au sud, surmontée d'une statue de Saint-Roch; une autre porte à l'ouest est plus récente. La chapelle est agrémentée d’un clocheton mitre.

 

Le cartulaire de Saint-Victor, une bulle du pape Pascal II (1099-1118), une autre d'Honorius II (1124-1130) permettraient d'en situer l'édification au début du Xe siècle. Elle tint lieu au XVIIIe siècle d'église de Solliès-la-Farlède (messes à partir de 1716, succursale en 1744) sous le vocable de Notre-Dame de la Trinité.

Lieu de grande dévotion, le premier dimanche après la Pentecôte, un pèlerinage  important s'y déroulait sur le chemin de Brignoles à Toulon. On y organisait aussi au mois de mai et d’octobre, les fêtes de la Trinité. On allait à la messe à la chapelle les lendemains de communion...

Une première restauration en 1980 précèdera celle de 2009 qui consolida l'édifice tout en lui donnant l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui.

Cette dernière restauration mis au jour deux sépultures sous lauzes, ainsi que les vestiges d'un édicule de la fin de l'Antiquité, lequel pourrait être en relation avec un sanctuaire plus ancien.

La chapelle abrite de nombreux ex voto dont certains sont classés; les plus anciens pouvant remonter au XVIe siècle.

Service Patrimoine - Ville de La Farlède

Haut de page haut de page