Manu père de la world musique africaine est mort

Date: 
Vendredi, 27. mars 2020
Manu Dibango

Manu Dibango en quelques lettres

M comme Marseille

Le jeune Manu muni de son tout nouveau certificat d'études débarque dans la célèbre ville phocéenne pour de nouvelles aventures. Ses parents ont décidé qu'il continuerait sa scolarité en Europe. Il faut dire que la Camerounais est chanceux d'être né dans une bonne famille.

A comme Anges noirs

Les Anges noirs c'est le nom de la boite où est embauché Manu en 1960 à Bruxelles. C'est l'époque où de nombreux zaïrois se retrouvent dans cette ville pour des négociations d'indépendance. Il redécouvre ses racines africaines par le biais de la musique congolaise alors en pleine effervescence. C'est sa rencontre avec le grand Joseph Kabasélé et l'African Jazz qui va tout déclencher et lui ouvrir les portes d'un monde qu'il a oublié.

N comme nouvelle chance

Encouragé par son mentor Kabaselé, il enregistre un premier solo "African soul", un mélange de jazz, rumba et rythmes latino, mais qui ne sera jamais produit. Malgré tout, Kabaselé lui offre une nouvelle chance.  Il lui propose d'accompagner l'African Jazz en tournée au Zaïre durant le mois d'août 1961. C'est ainsi qu'il s'envole pour Kinshasa avec sa femme Coco. Ils gèrent après cette tournée une boite qui connaitra rapidement le succès, l'Afro-négro.

Up and down

Sa carrière d'artiste a été rythmée par des hauts et des bas. Manu Dibango a sorti beaucoup d'albums dont certains n'étaient pas à la hauteur de son talent. De plus, c'est un piètre homme d'affaires, il essaye à plusieurs reprises d'ouvrir des clubs en Afrique et en France qui ferment pour la plupart à cause d'une mauvaise gestion.

D comme Dick Rivers

Saviez-vous que Manu a joué dans l'orchestre de Dick Rivers? L'artiste a souvent déménagé, ses destinations favorites étaient l'Afrique bien sûr, mais aussi la France. Après quelques années de galères au Cameroun dans les années 1960, Manu et sa femme partent en France. Il y jouera dans différents grands orchestres dont celui de Dick Rivers. Mais aussi celui de Nino ferrer qui a su voir en lui l'excellent saxophoniste qu'il était. 

I comme invitation à danser

Après son premier succès discographique en 1969 avec l'album Saxy Party, Decca lui commande alors un deuxième opus sans nom dont les tubes inonderont les pistes de danse africaines.

B Comme Face B

En 1972, Manu composera un hymne  "Soul Makoussa" à l'occasion de la huitième coupe d'Afrique des Nations en football. Il est qualifié de "plus gros tube africain de tous les temps". Mais le succès ne fut pas immédiat, ni les Africains ni les Français n'ont été séduits. Ce sont les Américains qui ont compris en premier la qualité de cette composition. En 1984, suivra un beau morceau salué par tous "Abele Dance" produit par Martin Messonnier. "Étonnant de modernité, mélange de hip-hop et de musique africaine, ce titre est un véritable tube en Europe, en Afrique et à New York et précède de quelque peu l'album Surtention." Il a reçut tout au long de sa vie de nombreuses récompenses dont la médailles des arts et des lettres en 1986 en France.

Manu Dibango "Soul Makossa" | Archive INA, par Isa Di-V

 

A comme Amérique

C'est grâce aux Américains que Manu rencontrera le succès avec son premier grand tube. A partir de ce moment là, il ira régulièrement aux Etats-unis où il sera toujours soutenu. Il y découvrera les oeuvres de grands artistes qui seront des sources d'inspiration comme Sydney Bechett. Il sortira un album en 2007, Manu Dibango joue Sydney Bechet.

Manu DIBANGO_HOMMAGE À LA NOUVELLE ORLÉANS_Petite fleure, par Isa Di-V

 

N comme Nigéria

En 1978, il enregistre avec des artistes nigérians et ghanéens un bel album Home Made. Grâce à ses allers retours, Il fait la connaissance du grand Fela Kuti, roi nigérian de l'afro-beat. Le succès de cet album lui ouvrira à nouveau les portes de l'Olympia.

G comme grandes scènes

Infatigable, Manu l'est, de par ses nombreuses compositons mais aussi par ses fréquents concerts partout dans le monde. Il jouera sur les plus grandes scènes et dans les plus célèbres festivals: l'Olympia, bien sûr, Festival des Francofolies à La Rochelle, le festival du Printemps de Bourges, au Barbican centre à Londres avec treize musiciens, au New Morning à Paris etc. Manu a participé en 2003, pour ses trente ans de carrière, au premier spectacle  lors du Midem de Cannes de "Gaïa World Event", une création du musicien nantais Alan Simon qui réunit des artistes du monde entier pour sauver la planète et son environnement. Outre Roger Hogson de Supertramp, on retrouve Zucchero, Midnight Oil, Jane Birkin, Anggun et Cesaria Evora sur le disque qui sort le 21 mars, jour du printemps.

Manu Dibango "Africadelik" - Jazzwoche Burghausen 2018, par Isa Di-V

 

O comme Ocelot (Michel)

Manu Dibango est un touche à tout en musique, il composera notamment en 2005, pour le cinéma dans le film d'animation du français Michel Ocelot Kirikou et les bêtes sauvages. Mais ce que l'on sait moins? c'est qu'il a aussi composé quelques musiques pour de jeunes réalisateurs africains entre 1976 et 2003.

01 L'Enfant Nu L'Enfant Noir, par Isa Di-V

 

Haut de page haut de page